Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe photos (près de 1200), vidéos, liens divers et commentaires de matchs (près de 100) et d’entraînements des épopées successives du Servette FC depuis 2010.

samedi 22 avril 2017

Fin de série pour cause de suffisance... (22 Avril 2017)

Servette affronte Winterthour au Stade de Genève dans le cadre de la 29e journée de Challenge League.

Il a fait bien frisquet pour cette semaine qui suivit Pâques, mais les températures de saison sont de retour en ce samedi après-midi ensoleillé. Servette, 3e avec 51 pts, a poursuivi sa série d’invincibilité en 2017 en allant s'imposer largement à Wil, alors que Winterthur, 7e avec 29 pts, est toujours à la lutte contre la relégation après une remontée notable depuis la lanterne rouge. 

L'antre servettienne n'est plus imprenable

Servette saura-t-il rester invincible alors qu'il n'y a plus d'enjeu pour sa place en championnat ? Telle est la principale question à l'abord de cette rencontre.

Servette FC - FC Winterthur : 2-3 (2-2)
Challenge League - 22/04/2017 - 2045 spectateurs

Petite affluence à nouveau à La Praille, la fin de la période de vacances et le beau temps s'ajoutant peut-être au manque d'enjeu évoqué précédemment. Toujours est-il que Kodro est obligé d'aligner Gonzalez à la place de Frick, suspendu. Le reste de l'équipe est assez classique, si ce n'est qu'on notera un retour en titularisation de Maouche.

Et tout va vite s'accélérer, puisque dès sa première occasion, le SFC va ouvrir le score par Cespedes sur une passe de Vitkieviez. A peine une minute de jeu et 1-0. On ne sait pas trop si cette ouverture du score précoce va jouer, en tout cas, ce sont les rouges de Winterthur qui seront ensuite plus entreprenants. Ils égalisent d'ailleurs crânement par Silvio dès la 18e, 1-1. Ce dernier, dans un grand jour posera un certain nombre de problèmes tout le match à ses adversaires de la défense centrale servettienne.

Silvio rit jaune sur le 1-0 de Cespedes (1ère)

Mais, dans un premier temps, Servette va bien réagir et concrétiser un positionnement en pseudo contre-attaque, grâce à un tir de Maouche légèrement dévié et qui trompe Von Ballmoos, 2-1. Pourtant, c'est à nouveau Winterthour qui est dangereux, et une nouvelle égalisation, tout en puissance cette fois, de Silvio survient à la 38e, 2-2. L'inconstance de Servette, et une certaine timidité dans la construction seront déplorées par les supporters les plus critiques à la mi-temps.

En seconde période, peu de changement d'abord à signaler. Les mêmes 22 sont sur le terrain, et Servette fait un pressing trop bas pour prendre le jeu à son compte. On notera que le très bon Karim Gazzetta, prêté cette saison au FCW, est plus en vue que Maouche à l'heure de jeu, symbole d'une équipe genevoise dans l'incapacité de prendre le dessus. Pourtant, Servette va alors tenter de réagir, et Winterthour temporisera notamment en allongeant les soins livrés à un Katz, peut-être un peu comédien. 

Guillaume Katz sera amplement sifflé par le public genevois

Et pour autant, alors que le duo Nsamé - Berisha manquait une montagne l'action précédente, ce sont les rouges qui prennent al'avantage à la 73e par le 3e but de Silvio, très en réussite ce soir.  L'attaquant zurichois hérite du ballon dans la surface après un bon travail de Sliskovic, il contrôle et trompe en pleine lucarne Gonzalez qui prend 3 goals pour son retour dans la cage grenat. Trop suffisant, Servette n'essaiera vraiment de réagir que dans les 10 dernières minutes, mais en vain.

Ainsi arriva la 1ère défaite en match officiel de Meho Kodro avec le Servette FC, interrompant une série de 10 matchs de championnat.

Quelques autres clichés de ce match :

L'esplanade de la Praille vers 18h30

La présentation des joueurs vers 18h57

Gazzetta et Ljubicic pour Winti

Les entraîneurs en première mi-temps

David Gonzalez au dégagement en 1ère mi-temps

1ère égalisation zurichoise, 18e

Après le 2-1 de Maouche à la 29e

2ème égalisation zurichoise, 38e

Le coup d'envoi de la 2e mi-temps

Coup-franc servettien de 2e période

Le public en 2e mi-temps

Winti prend l'avantage...

Kodro donne ses consignes à Hasanovic, avant son entrée.

Score final, 2-3.


A bientôt
M

samedi 8 avril 2017

Match de Gala (8 Avril 2017)

Le Servette FC affronte le Neuchâtel Xamax samedi 8 avril à 19h dans le cadre de la 27e journée de Brack.ch Challenge League

C'est par un superbe samedi après-midi ensoleillé que se dispute le grand derby romand de Challenge League, avec le 3e du championnat qui reçoit le dauphin. Servette a enchaîné les bons résultats en 2017, en ne ralentissant que la semaine passé à Chiasso (1-1). Entre-temps, les Neuchâtelois n'ont pas démérité et ont réussi un parcours presqu'aussi impressionnant gardant une avance de 8 points sur les Genevois.

18h57, 

Servette FC - Neuchâtel Xamax FCS : 1-1 (0-1)
Challenge League - 08/04/2017 - 3611 spectateurs

Dans les couloirs de Balexert, on frémit les grands soirs, même une heure avant la rencontre. La fanfare du Petit-Saconnex s'est mise à l'ombre, et met un peu d'animation sur l'esplanade, une fois n'est pas coutume. Un match de gala va se disputer, et les supporters sont venus. A vue de nez, ce sont bien 5000 personnes qui ont garni les travées du Stade de Genève, peut-être avec beaucoup d'invités...

Kodro aligne une équipe désormais claissique, comportant notamment Fabry et Cespedes dans l'axe, et Deley plus Vitkieviez sur les ailes. Devant, Alphonse soutient Nsamé. La composition Xamaxienne n'est pas en reste avec quelques noms bien connus comme Djuric, Nuzzolo ou Veloso, ainsi que les anciens servettiens Gomes et Ramizi. L'entame de la rencontre est engagée, et le rythme soutenu des premières minutes se prolongera toute la 1ère demi-heure.

Sous le soleil du mois d'avril

D'abord, ce sont les Grenat qui s'illustrent par de nombreuses occasions, pour Nsamé, Cadamuro de la tête, Alphonse, ou encore Deley qui tente le raid dans la défense adverse. Mais l'efficacité n'est pas là, ou plutôt la défense des Blanc est solide et il y a toujours un contre de dernière minute pour anéantir une occasion des locaux. Les visiteurs sont d'ailleurs également actifs offensivement, en exerçant un pressing serré et régulier sur tout le milieu de terrain grenat.

D'ailleurs à la 29e, suite à un bon service par dessus la défense servettienne, Karlen est trouvé et peut s'échapper. L'attaquant des Blancs a ensuite toute la liberté pour dribbler Frick et inscrire son 13e but de la saison, contre le court du jeu faut-il ajouter. La confiance servettienne va en prendre un coup et les maladresses se multiplier, heureusement sans autres frais. Mi-temps : 0-1.

Consternation à la demi-heure de jeu, 0-1.

Au retour de la pause, le pressing de Xamax ne va pas diminuer. Les ailes sont quasiment bloquées, Sauthier et Le Pogam contraints à défendre, et Mati comme Deley doivent faire avec peu de ballons. Les airs sont bloqués aussi, et Nsamé ne récupère pas une moitié des ballons aériens... Servette redevient donc fébrile et Xamax se fait plus dangereux, par Ramizi et Karlen, qui rodent et foncent parfois. La bataille reste aussi âpre au milieu de terrain, les soins et les cartons jaunes sont assez fréquents, alors que les tirs servettiens n'aboutissent qu'en corner contrés quasi-systématiquement.

Tous ? Non ! Celui de Mfuyi repris à l'entrée de la surface suite à un corner, viendra s'écraser d'abord sous la barre près de la lucarne droite et franchira ensuite la ligne fatidique. Un boulet de canon d’anthologie qui donne l'égalisation à Servette ! 70e c'est 1-1.
La tribune Nord soulagée donnera de la voix, et les Grenat sur le terrain bénéficieront d'un nouvel élan offensif, notamment avec les apports de Maouche et Fargues.

Soulagement à la 70e, les Grenat viennent d'égaliser

Mais Servette ne marquera plus et devra difficilement bloquer les contre-offensives xamaxiennes de fin de match. La tension restera vive jusque dans les arrêts de jeu avec plusieurs coup-francs bien placés pour les visiteurs, mais le score restera nul, pour une belle opposition de deux équipes dignes du meilleur football romand du moment.

D'autres photos de la rencontre :

L'esplanade vers 18h05

L'échauffement des titulaires du SFC

L'échauffement sous la bande centrale de soleil

La présentation des joueurs

Mati Vitkieviez prend un carton jaune

La fanfare du Petit-Saconnex

Coup-franc servettien de 2e mi-temps

La tribune Nord autour de l'heure de jeu

Le banc servettien en 2 epériode

Les supporters adverses

Le coup de canon de Mfuyi pris au vol ;-)


Vivement la saison prochaine pour de nouveaux derbys de haut vol !

Ciao
M


dimanche 26 mars 2017

SRC: Derby de fin de saison (26 Mars 2017)

Week-end international de football oblige, c'est le rugby en grenat qui nous intéresse à nouveau...

Suite à la découverte du 16 octobre dernier à la Praille, les résultats du Servette RC  ont confirmé sa suprématie dans ce championnat de 1ère série. Et pourtant, les Grenat du ballon ovale ont concédé une défaire surprise (contre l'US Côte d'Arey) qui a nécessité une probable remise en cause et la nécessité d'assurer le reste de la saison. Pour cette dernière journée du championnat régulier, Servette (1er, 80 pts) reçoit son dauphin l'US Pays de Gex Rugby (2e, 70 pts), dans un derby chaud bouillant, même si plus rien ne peut arriver au classement.

L'affiche (http://www.servettercgeneve.ch)

Le match est exceptionnellement délocalisé au stade de la Paguette à St Julien-en-Genevois, pour préserver la pelouse du Stade de la Praille. Un bel après-midi très printanier accueille tout ce beau monde, avec beaucoup de rivalités aux abords comme sur le terrain très champêtre de la commune frontalière. A noter que l'entrée est gratuite.

Servette RC - US Pays de Gex : 48-13 (31-6)
1ère série Lyonnais - 26/03/2017 - 600 spectateurs env.

L'USPG est un club créé en 1972 à Gex et qui a fusionné en 1996 avec celui de Ferney-Voltaire. En 2015, le club gessien est champion du Lyonnais en 2e série, soit une saison avant le SRC. A notre arrivée à St Julien, les Grenat menaient au score suite un essai transformé (6e et 7e)contre une pénalité d'entrée de match pour les Jaunes et Bleus. C'est un rencontre rugueuse à laquelle nous assisterons durant laquelle plusieurs Servettiens recevront des cartons jaunes.

Mêlée de 1ère période

Rapidement, les Grenat vont se mettre à l'abri grâce à des essais aux 13e, 23e, 33e puis 36e minutes, le plus souvent jouant sur la vitesse des enchaînements et la rapidité pure des attaquants. L'USPG ne rétorquera que par une autre pénalité, bien que plusieurs autres offensives, souvent courageuses, n'aient pu mieux aboutir. A la pause, la différence est claire, et le large public très partagé se restaurera en évoquant les prochaines semaines de Play-off décisives pour les accessits.

Mi-temps à St Julien

Le Servette RC aura une période plus difficile en début de 2e mi-temps, où les Gessiens feront un long siège devant les poteaux genevois. La marque passera à 31-13 après un essai de pénalité récompensant cette belle période des visiteurs. Dans le 4e quart du match, Servette repassera devant grâce à des contres fulgurants et trois autres essais; donnant finalement la victoire au leader servettien du championnat.

Salutations de fin de derby

La hiérarchie est respectée et Servette (RC) continue sa route vers un futur ambitieux.

D'autres belles photos de cette rencontre :

15h10, ambiance à l'entrée du stade

Ambiance champêtre

Relance servettienne de 1ère mi-temps

Transformation (ratée) à 12-06

Les survêtements adverses pullulent...

Un ballon aérien reste dans les arbres

Affiche du SRC, qui accueille le match

D'autres fans de rugby du bassin genevois sont là

Essai en contre vers l'heure de jeu

Mêlée à 36-13

Ambiance de fin de match

48-13, les jeux sont faits

Fin de match


Ciao
M

dimanche 12 mars 2017

Et de 6 ! (12 Mars 2017)

Une sixième victoire de rang pour la 24e journée de Challenge League.

A l'approche du printemps, le Servette FC, toujours 3e derrière Zürich et Xamax malgré 5 victoires de rang, reçoit le FC Wil, désormais 6e, qui suit lui une trajectoire toute inverse. En effet, le club saint-gallois souffre (financièrement) en ce début d'année du retrait des millionnaires turcs qui voulaient en faire un incontournable du football helvétique. L'occasion aussi de revoir Johan Vonlanthen pour cette 28e confrontation entre les deux équipes, sous un ciel clément un tantinet grisâtre et une température idéale, déjà amplement printanière.

Le SFC confirme sa bonne forme, pourtant devant un maigre public...

Servette FC - FC Wil : 2-0 (1-0)
Challenge League - 12/03/2017 - 2305 spectateurs

Pour le début de rencontre, Meho Kodro aligne une équipe classique à l'exception de Cespedes et Berisha titularisés au profit d'Hasanovic (choix) et Alphonse (suspendu). Il y a pourtant d'abord assez peu de mouvements sans ballon; ce match est lancé sous un faux-rythme qu'il gardera longtemps. La possession est grenat, mais pas grand chose à se mettre sous la dent pendant les 10 premières minutes. Rapidement, le jeune Cespedes se met en évidence, avec une capacité à éclairer le jeu qui se confirmera toute une première partie du match. Belle prestation générale Boris !

12e, l'inévitable Nsamé vient d'ouvrir le score

A la 12e, sur une des premières accélérations, Sauthier parvient à centrer sur la tête de Nsamé qui décroise sur la droite du gardien Deana, 1-0 pour les Grenat ! On retrouve pourtant le faux-rythme, sauf quand le SFC joue en passes simples et rapides. Mais le "statisme" des joueurs des deux camps reste maître dans cette première période. Dans le 3e quart d'heure, quelques beaux mouvements servettiens se dessinent, malheureusement sans aggraver la marque. On notera notamment un jeu de passes entre Sauthier et Vitkieviez à la 34e, un tir de volley de Berisha à la 37e, puis un débordement de Le Pogam, suivi d'un petit billard et d'un tir trop croisé de Nsamé à la 39e.

La mi-temps 1-0 nous fait dire que le SFC devrait se méfier des Wilois plutôt bien en place. Après la pause, les blancs essaient un temps effectivement de construire devant des Grenat toujours un peu statiques. Mais assez rapidement, les occasions servettiennes vont revenir, au profit d'un flottement saint-gallois autour de l'heure de jeu. Au non-tir de Cadamuro sur un coup-franc grenat (56e), suit un vrai tir dans les filets (2 min plus tard), refusé, lui, pour hors-jeu. Ensuite, c'est un superbe but en reprise qui sera refusé à Delley (63e) pour la même raison.

Coup-franc servettien de 2e période

Heureusement, la forme de Delley va perdurer, et une très belle reprise de sa part accordera le 2-0 aux locaux à la 68e. Suivra encore un tir loin au-dessus de Fabry (70e). Servette a pris le dessus.
Dans le dernier quart d'heure, les locaux ralentissent et reculent pour évoluer en contre. Bon choix, tant les tentatives de Wil demeureront stériles, alors que les contre-attaques grenat seront encore dangereuses, notamment grâce au pressing haut d'Hasanovic, à la vitesse de Delley et à l'adresse de Nsamé. Le SFC s'assure donc une victoire 2-0, pour un 6e succès de rang.

Bravo et à très vite à la Praille !

Plein d'autres photos de cette renontre :

La Praille, 50 minutes avant le match

Au CC de la Praille, 2e étage

L'échauffement servettien

Delley et Le Pogam, à l'échauffement

Les remplaçants grenat à l'échauffement

Post Tenebras Servette, drapeau en tribune H

Entrée des joueurs à 14h55

Cadamuro et Vonlanthen, en 1ère mi-temps

Le Cé qu'è lainô


Coup-franc du FC Wil, en 1ère période

Corner servettien et détente de Nsamé

Kodro et Nsamé, en 2e période

Après l'heure de jeu, Mati Vitkieviez passe sur l'aile droite

Corner de Delley

Goal de Delley, refusé pour hors-jeu

Ca y est, c'est le 2-0 ! Merci Delley !

Maouche remplace Vitkieviez, 81e

Coup-franc servettien de fin de match

Tribunes Nord et Principale, encore clairsemées !

Score final, 2-0.


Ciao
M