Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe environ 120 articles, des photos (plus de 1200), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

lundi 23 avril 2018

Xamax couronné (23 Avril 2018)

30e journée de championnat de Brack.ch Challenge League...

La nouvelle est tombée dans l'après-midi d'hier, dimanche, quand Schaffhouse défait ne pouvait plus revenir sur les Neuchâtelois : Xamax (71 points) est champion et célébrera son titre à la Praille, face à un Servette (49 points) qui a glissé à la 4e place du classement. Résignation du côté des supporters grenat qui, pour beaucoup, n'ont pas très envie de voir les rivaux jubiler dans leur antre.

Les Xamaxiens étaient présents en ce lundi soir à La Praille

Servette FC - Neuchâtel Xamax FCS : 0-0 (0-0)
Challenge League - 23/04/2018 - 2111 spectateurs

Dernier derby romand de cette saison dans l'antichambre de l'élite, et un club qui rit, l'autre qui pleure. Nous assistons à ce derby depuis la Tribune Principale, tout comme la dernière rencontre, un fiasco contre Schaffhouse à vite oublier. L'équipe servettienne, décimée par les blessures, est rajeunie, avec les alignements immédiats d'Imeri, de Souaré et de Busset. Sans compter les cinq jeunes qui trônent sur le banc de touche. Un gage de motivation peut-être, celle qui a tant manqué ces dernières semaines...

Le risque de cette fragile équipe grenat est de rééditer une déroute face à une euphorie compréhensible des Neuchâtelois, venus eux en nombre. Les gars de Dimic ont intérêt à rester concentrés, solidaires, et organisés. Ils le feront. 0-0 à la mi-temps, et même si les visiteurs ont eu quelques occasions, il faut bien dire que l'application servettienne est au rendez-vous. Les jeunes comme les moins jeunes, peu avares en tacles, défendent leur couleur, et tentent de jouer; et c'est plutôt pas mal.

Corner servettien de 2e mi-temps signé Wüthrich

Après la pause, le rythme restera à peu près le même. Si Lang puis Mati Vitkieviez n'inquiéteront pas vraiment l'arrière défense des blancs, la tenue du jeu d'Imeri, les positionnements bien meilleurs de Dalibor et Miroslav Stevanovic, les engagements solides de Sarr et des autres jeunes défenseurs permettront de garder la tête haute. Quelques occasions de-ci de-là auraient pu faire basculer le match, mais les deux équipes vont se quitter une fois n'est pas coutume sur ce score nul et vierge.

Servette reste 4e, mais donne des espoirs pour viser la juste deuxième place, pendant que les visiteurs de Xamax célèbrent leur titre et leur promotion chez leurs meilleurs ennemis cette saison; vivement que Servette ait aussi ce droit l'an prochain...

Quelques autres clichés de ce derby :

De jolies supportrices neuchâteloises en Tribune Principale

La Section Grenat a défendu l'honneur servettien

Entrée des joueurs, 19h55.

La première banderole de la SG

Sortie de Lang pour Vitkieviez

Coup-franc servettien de 2e période

Deuxième banderole grenat, destinée aux Xamaxiens.

Corner du NX FCS sous sa tribune amplement garmie

Score final

Fin de match, un peu avant 22h.

Les Grenat vont saluer dignement leur public...

... pendant que Xamax fête sa promotion.

Ciao
M

vendredi 20 avril 2018

Fiasco (19 Avril 2018)

Servette affronte Schaffhouse pour le 29e journée de Challenge League...

Plus vraiment d'enjeu quand, au matin de cette rencontre, le Servette FC, toujours 2e, se place à 21 points du leader Neuchâtel Xamax. Et pourtant, avec une ambiance détériorée, il s'agit maintenant de défendre la deuxième place. Servette reste sur deux défaites consécutives à Rapperswil et Chiasso, et semble en nette perte de vitesse.
Dimic doit composer avec plusieurs blessés, dont le duo d'attaquants, Chagas et Alphonse, et le trios d'arrières gauches, De Ceglie, Le Pogam et Busset.

Servette FC - FC Schaffhouse : 1-4 (1-0)
Challenge League - 19/04/2018 - 1151 spectateurs

Beaucoup de supporters dégoûtés boudent les Grenat en ce printemps difficile pour le club genevois. L'ambiance est donc plutôt à profiter du soleil radieux et des températures estivales qu'à se soucier du beau jeu qui est bien loin dans les travées ultra-clairsemées (record le plus bas pour notre part). Outre cette atmosphère générale, nous soulignerons encore que nous passerons l'intégralité du match en tribune principale en bonne compagnie.

19h57 ce jeudi soir au stade de Genève

Pour le reste, on se contentera de livrer un commentaire moins passionnel qu'analytique sur les Enfants du Servette (voir ici):

Le début de match du SFC a été somme toute correct, mais cette surprenante défense à 3 ou 5 n’augurait rien de bon quant aux ambitions servettiennes. 
Quand Mfuyi a ouvert le score sur une belle tête, qui n’était d’ailleurs pas un coup d’essai, Servette ne déméritait pas; 1-0. 
Puis il y a eu la blessure de Sauthier, et il fallait encore se rendre à l’évidence, "Micha" n’avait pas le rendement habituel, et l’attaque menée par Mati et Lang était stérile. 
Si le 1-0 de la pause est finalement assez heureux, il ne pouvait pas tenir longtemps en deuxième période tant les faiblesses des genevois se sont accentuées. A aucun moment les avants ne purent passer, ni même déclencher une frappe correcte. La défense (désormais davantage à 5 plutôt qu’3) reculait toujours plus et les Grenat étaient privés de ballons. 
La fatigue physique conduisant à une perte quasi systématique des duels, engendrant elle-même une perte de confiance à mesure des réalisations adverses, Servette s’est effondré en fin de match, 1-1, 1-2, 1-3, 1-4. 
Fiasco tactique, faiblesse mentale et/ou physique, public maigrichon, la soirée a été déplorable. Seules les discussions en coulisses laissent penser qu’un espoir existe…
21h52, le score final est sans appel.

Résultat : non seulement Schaffhouse (51 points) passe Servette au classement, mais les Grenat reculent à la 4e place juste derrière Vaduz (les 2 à 49 points). Très décevant.

Quelques autres photos de ce rdv :

En attendant Valdo...

Retour en tribune principale, ça faisait longtemps !

La blessure à l'épaule du capitaine Sauthier

Mfuyi vient d'ouvrir le score. Un dernier moment de bonheur avant le fiasco...

Ciao
M

dimanche 15 avril 2018

SRC: Qualif pour la finale (15 Avril 2018)

Superbe journée printanière où le SFC joue à l'extérieur...

Le Servette FC ayant lâché dans la course à la promotion, intéressons-nous au parcours toujours prometteur du petit frère, le Servette RC. Ayant impérialement remporté tous ses matchs de série sauf un, le SRC en tant que 1er accueille le 4e de la poule, à savoir le RC Pont de Veyle. Le match aller de cette demi-finale a été remporté par 8-24 à l'extérieur, les Servettiens sont donc bien placés pour passer.

L'équipe première du SRC vainqueur de cette Demi-finale


Servette RC - RC Pont de Veyle Saône : 83-15 (43-15)
Promotion d'Honneur - Demi-Finale Comité du Lyonnais - 15/04/2018 - 400 spectateurs environ

L'équipe alignée ressemble pas mal à celle qui a affronté le Pays de Gex, il y a 3 mois (rappel); c'est donc un groupe solide qui s'apprête à confirmer sa qualification pour la Finale du Comité du Lyonnais, comme on dit. Avant cela, nous assistons à la fin de match de la Réserve, 1ère avec autant de mérite, qui elle même affronte Bron, dans la banlieue lyonnaise, dans une demi-finale de son niveau. C'est 17-17 quand nous arrivons, mais les coups de boutoir genevois permettront de remporter sérieusement la rencontre par 30-17 et de valider le billet pour la Finale.

Rapidement après le coup d'envoi, Servette se montre percutant et opportuniste. C'est déjà 19-3 au quart d'heure de jeu, les failles des visiteurs étant béantes. Mais au gré d'une interception au culot, les Mâconnais vont marquer un bel essai entre les poteaux et le transformer. Y aurait-il un peu de suspens ? Non, Servette reprendra vite le dessus passant la marque à 31-10 à la 24e minute. L'écart est creusé et tout semble "jouer" pour les Grenat.

Encore un essai servettien en ce début de match

C'est alors que les attaques genevoises vont devenir brouillonnes et plusieurs erreurs coûteront non seulement des points servettiens mais aussi un nouvel essai des Jaunes et Noirs. Pourtant ce 31-15 de la 35e déclenchera une nouvelle réaction grenat qui portera le score à 43-15 à la mi-temps. Il faut constater qu'en ce printemps 2018, les servettiens du Rugby sont bien plus concernés que ceux du Football.

Lancé dans de grande discussion avec des supporters lyonnais frustrés de la situation enviable du Servette, et qui dénonceront un "club d'argent" plutôt qu'un "club de cœur", nous raterons le redémarrage en fanfare de la partie. La barre des 50 points est passée peu après la 45e minute. Ce sera 55-15 à la 49e, puis 62-15 à la 64e. Il y aura bien une petite période de domination des adversaires, mais Servette est physiquement au-dessus de ses adversaires de poules. Le SRC enfoncera le couteau dans la plaie et poussera le score jusqu'à 83-15 après avoir inscrit 13 essais (contre 2) avec 8 joueurs différents.

Victoire ! 83-15, Servette mérite son billet pou la Finale.

Encore un bel après-midi de rugby à La Praille.
Le Servette RC s'en va maintenant jouer la finale et sa promotion dans les prochaines semaines.

Une belle série de photos en complément :

Le St Bernard, la mascotte du SRC

Sortie toujours spectaculaire de l'échauffement

Première transformation en cours...

Mêlée de 1ère mi-temps

22e minute, 24-10.

Adrien Vigne-Donati, toujours précieux dans le combat...

Touche servettienne de 1ère mi-temps

Score à la mi-temps : 43-15.

Maillot servettien en vente

Essai de Servette à l'heure de jeu, 62-15.

Essai de Servette à la 75e, 74-15.

Fin de match pour PdV sous le maillot de Fatton.

Remise des trophées suite à la vitoire en championnat par la société Ricard

Ciao
M

lundi 2 avril 2018

Du bon et du moins bon (2 Avril 2018)

26e journée de Challenge League, avec peu d'enjeu en réalité pour le SFC.

Petit résumé pour petit match. Quoique, le Servette FC, toujours 2e au classement avec 48 points, domine plutôt ses débuts de périodes face à un FC Wil, 7e avec 25 points, mais en regain de forme en 2018, qui n'a plus rien à jouer. Mais dominer n'est pas gagner. Encore faut-il dominer tout le match et ne pas se montrer faible moins de 10 minutes après avoir inscrit un goal... Syndrome classique d'une équipe grenat qui n'a jamais récemment laissé penser être dans la course à la promotion.

Le coup d'envoi donné à 16h entre Servette et Wil


Servette FC - FC Wil : 1-1 (1-1)
Challenge League - 02/04/2018 - 1613 spectateurs

C'est donc un lundi de Pâques de début de printemps, sous un ciel vaguement nuageux et une ambiance de plus en plus fraîche au gré de la rencontre, que Servette joue ses dernières chances mathématiques de revenir sur le leader Xamax. Les Neuchâtelois ont gagné, pas de question à se poser. Après plusieurs escarmouches dans les premières minutes, les Grenat prennent le contrôle et ouvrent logiquement le score par Willie à la 23e. Puis, les Blanc vont insister et faire douter un Servette qui de toute façon ne tient que rarement ses scores en 2018.

Et ce qui devait arriver arriva par Stillhart à la 35e, et après un raid dans la défense bien statique des locaux, c'est donc l'habituelle égalisation contre un Servette redevenu fébrile. Les occasions se multiplieront avant et après la pause, des deux côtés d'ailleurs mais avec une légère possession de balle pour le SFC, ... sans autre réussite. Lang, Busset et Antunes rentreront mais n'apporteront pas suffisamment de vivacité pour inquiéter les visiteurs outre-mesure.

Corner de Wüthrich, en 2e mi-temps

Imeri et Wüthrich sont auteurs d'une prestation trop statique, alors que Micha Stevanovic, qui surnage, était légèrement en-deçà de son rendement habituel. Sauthier et De Ceglie auront beau se démener sur les ailes, Chagas et les compères de l'attaque servettienne seront trop peu efficaces avec les ballons qu'ils peinent de plus en plus à récupérer. 1-1, score final, encore 2 points de perdus et de la frustration dans les travées déjà extrêmement clairsemées de la Praille...
Vivement le renouveau...

Dix autres photos de cette partie :

Le Mur de la Solidarité reconstruit à l’extérieur de la Tribune Nord

Paolo De Ceglie, à l'échauffement

Jérémy Frick, à l'échauffement

Les titulaires servettiens lors de l'échauffement collectif

Le traditionnel Cé qué l'aino, à la présentation des joueurs

Robin Busset, à l'échauffement en 2e période

Tribune Nord, 2e période

Corner joué par le FC Wil devant ses supporters

Konrad Fünfstück, Bojan Dimic et Steven Lang.

Offensive servettienne de fin de match

10 matchs à jouer, 15 points d'écart, ça sent le roussi.

Ciao
M

dimanche 25 mars 2018

Servette Gaming Night (15 Mars 2018)

Pendant que le Servette FC se cherche un destin, le e-Sport se développe...

Les temps changent. Même en jouant régulièrement les premiers rôles dans l'antichambre de l'élite, le Servette FC ne parvient plus à rassembler un large public. Par ailleurs, les balbutiements du frère cadet Servette RC ne marquent qu'un début d'aventure, certes très prometteur, mais d'un rugby pour l'instant encore très amateur à Genève. Le Servette FC Chênois féminin, à peine créé, est lancé lui-aussi sur des bases intéressantes en LNB, mais tout son palmarès reste à construire.

L'affiche de la soirée

Autour de ces promesses et incertitudes pour la suite, s'est développé le benjamin de la série : le Servette Geneva e-Sports depuis quelques mois. D'autres clubs sportifs ont développé de telles sections depuis quelques années maintenant, avec des membres professionnels et des partenaires très intéressées par la manne désormais drainée; des écoles de professionnalisation existent également... Avec quatre équipes focalisées chacune sur une spécialité (Overwatch, Rocket League, Rocket League 2, Hearthstone), Servette ne pouvait pas vraiment y échapper, pour rester dans le coup d'une certaine manière.

Baby-foot en réalité virtuelle

Utilisant notamment la notoriété de football, Servette a donc invité ses supporters à découvrir et participer à une soirée conviviale et ludique au Stade de Genève, dans l'Event Center derrière la tribune principale. Et on découvrira effectivement une ambiance jeune, décontractée, joueuse et variée. On constatera au passage, que la réalité virtuelle a désormais une belle place autour du jeu vidéo. L'occasion en fin de se rendre au gré d'une pause dans les travée de la tribune principale du Stade et d'apprécier l'éclairage en guise d'entretien de la pelouse (voir la vidéo plus bas).

Ce sont près de 500 personnes qui viendront en ce jeudi soir de fin d'hiver, pour boire un verre et découvrir le milieu, comme votre serviteur, voire pour participer à certaines activités avec des professionnels du jeu, comme d'autres...

Affiche du Servette FC "gamifiée"...

Une soirée qui en appellera peut-être d'autres, en tout cas un bon levier pour toucher la jeunesse servettienne, que la marque "Servette" dans toutes ses dimensions ne peut plus ignorer.

Quelques liens :
Le Servette Geneva e-Sports
- L'invitation à la soirée
Les stands de cette soirée
- Le bilan de cette soirée selon le club

Et encore :
Le Sport électronique, d'après Wikipedia
- Exemple d'école dans le e-Sport

Stade de Genève by Night

Cette vidéo est également disponible sur Youtube : ici.

Et d'autres photos :

L'entrée de l'event center pour cette soirée...

Le logo du club eSports du Servette

Un duo s'affronte sur Fifa 18

Virtual room

L'éclairage de nuit sur la pelouse du stade

Un match entre les équipe eSports du PSG et du Servette

Ambiance de soirée (1)

Ambiance de soirée (2)

Ciao
M