Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe photos (près de 1200), vidéos, liens divers et commentaires de matchs (près de 100) et d’entraînements des épopées successives du Servette FC depuis 2010.

samedi 22 juillet 2017

Démarrage au ralenti (22 Juillet 2017)

Lancement de la saison 2017-2018, toujours en Challenge League...

Il fait lourd et couvert en ce samedi soir pour la 1ère journée de Challenge League au Stade de Genève, où le Servette FC, un des favoris pour la montée, rencontre le FC Chiasso, un candidat à la relégation. Sauf que Servette n'a pas battu les tessinois depuis belle lurette; avec 5 matchs nuls sur les 5 dernières rencontres. Tout le monde est prévenu, il faut éviter un faux démarrage comme celui de la saison dernière...

18h57, première entrée de la saison 2017-2018

Meho Kodro aligne une équipe avec 3 nouveaux joueurs : Sally Sarr, arrière central, venu de Lucerne, Sébastien Wüthrich, meneur de jeu, qui arrive avec son expérience, et Steven Lang en attaque, pour son deuxième passage au club. Une équipe plutôt attendue, dans un système très proche de celui de la saison précédente, mais notamment sans le point d'appui Nsamé (parti à YB). Si les matchs de préparation n'ont pas été impressionnant, les supporters comptent sur l'enjeu du championnat et la faiblesse de l'adversaire pour construire un parcours victorieux...

Servette FC - FC Chiasso 2-2 (2-1)
Challenge League - 22/07/2017 - 2059 spectateurs

Et les choses vont mal démarrer pour cette saison. 4e minute, le dangereux attaquant droit n°99 (Ceesay) reprend parfaitement une balle aérienne à l'abord des 6 mètres, Frick est trompé à bout portant. 0-1, la douche froide. Les démons des mauvais départs hantent déjà les têtes des supporters servettiens...
Les Grenat vont alors pousser, sous une pluie de plus en plus forte dans le 2e quart d'heure de jeu. Lang et Alphonse s'illustrent, et ce dernier finit par égaliser dans la lucarne à la 25e, alors qu'un éclair lézarde le dessus du Salève. 1-1.

Tentative du capitaine Sauthier de près de 30 m

Les locaux vont continuer à pousser, soutenus par une Section Grenat présente et très active pour cette reprise. Cespedes tente sa chance, mais ça passe de justesse au ras du poteau de Mossi. Fabry, quant à lui s'est positionné en meneur de jeu en retrait, un peu à la façon d'un Pizzinat d'il y a quelques années, avec un peu plus de mouvement mais tout aussi peu de duels joués.
Alphonse, bien en jambe dans cette première période, va lui singer Nsamé à la 36e, en déviant de la tête une balle pour Lang, seul sur l'aile gauche. Le débordement de l'ex-argovien va obliger le défenseur chiassesi à commettre la faute. Penalty transformé par Alphonse : 2-1.

Servette va pousser encore (encore un tir de Cespedes notamment), et on passera plusieurs fois près du break. La mi-temps sera sifflée sur ce score de 2-1, et un soulagement certain chez les supporters servettiens, venus plutôt en nombre pour ces vacances d'été. Au départ de la 2e mi-temps, les états d'esprit ont un peu changé, et les visiteurs pressent. Le milieu de terrain grenat s'endort, incapable de se relancer dans le rythme. A l'heure de jeu, ça devient inquiétant.

38e, les Grenat viennent de faire le break, mais ça ne suffira pas.

Le match va progressivement se tendre entre les 2 équipes, avec beaucoup de fautes et beaucoup de cartons jaunes distribués. Les tessinois tentent un jeu en contre bâti sur un pressing solide, mais Servette veut mettre le ballon dans le terrain adverse. Le Pogam et Lang tentent de combiner quelques fois sur la gauche, alors que Vitkieviez a du mal à faire la différence de son côté. Il sera remplacé à la 63e, par le nouvel attaquant de poche brésilien nommé Willie. Le n°11 servettien va se lancer comme un feu follet dans quelques accélérations et quelques dribbles, mais toujours pas de KO servettien en vue.

Chiasso devient progressivement assez dangereux, puisque le milieu servettien s'effondre petit à petit. Et la sortie de Wüthrich pour Berisha n'arrangera pas les choses. Les blancs profitent d'une balle qui traine dans la surface de Frick pour le tromper une deuxième fois par Franzese. 2-2, consternation dans les tribunes.

84e, 2-2. Consternation.

Le match se terminera sur ce nouveau match nul, qui pose bien des questions aux ambitions servettiennes. Le manque de constance et de solidité peut se gérer au fur et à mesure de la saison, mais un "futur promu" n'a pas réellement ce temps-là. Des renforts sont certainement nécessaires pour accueillir la Super League en 2018.

Quelques autres photos de cette soirée :

Ce qu'il reste du mur de la solidarité vit ses derniers jours

Le nouveau maillot du SFC

Echauffement des titulaires

Retour à la Praille, un stade toujours très vide.


19h, le coup d'envoi enfin !

Fabry, Sarr et Wüthrich.

Sans commentaire...

L'orage a éclaté, il pleut des cordes

Lang et Le Pogam, en 2e mi-temps.

Faute sur Mati, sous les yeux de Sauthier.

Tribune Nord, vers 20h10.

Tribune principale

Berisha rentre pour Wüthrich, dans le dernier quart d'heure.

Ciao
M





mardi 18 juillet 2017

Courte virée à Balexert à 4 jours du 1er match (18 Juillet 2017)

Traditionnel reportage de l'été à l'entrainement chez les Grenat...

« A une semaine du coup d’envoi, Servette ne s’est pas rassuré » titrait ce lundi la Tribune de Genève sous la plume clairvoyante de Daniel Visentini (lien). Et en ce mardi matin, le journaliste est fidèle au poste, aux abords des terrains d’entrainement de Balexert pour recueillir les dernières nouvelles, préparer le prochain article, mais aussi raconter quelques anecdotes servettiennes du passé…

L'entrée des installation de Balexert, ce mardi 18 Juillet 2017

Débarqué vers 9h10, nous croisons d’abord Mirsad Hasanovic en béquilles sur le parking, et arrivons dans l’antre du football professionnel genevois alors que des séries d’entrainement de M18 se tiennent au fin fond du domaine. Il est vrai que depuis qu’on ne peut plus franchir la première barrière de grillage, le supporter intéressé doit se contenter d’observations lointaines, d’attitudes, de quelques instructions criées, et aussi des bavardages divers qui égayent les alentours de la terrasse de la brasserie Le Grenat. Ce matin, le temps est magnifique, il fait chaud, et Mati, premier joueur de « la une » à sortir la tête du vestiaire ne manque pas de le remarquer.

Entre temps, les ateliers d’entrainement pour les M21 et le groupe pro se sont vus installer sous la houlette d’un staff dense et détendu, au sein duquel Meho Kodro n’émergera que vers 9h20. Le quasi-légendaire Lionel Pizzinat est là ; comme d’habitude, il déambule au pas de charge autour des installations, pensif et concentré, il adresse quelques bonjours rapides et s’affaire avec le professionnalisme qu’on lui connaît.

Les joueurs de l’équipe première arrivent progressivement, avec les gardiens Frick, Gonzalez et Castanheira, toujours encadrés par Daniel Blanco, et sous les yeux lorgnants des jeunes portiers M21, dont Léo Lecureux, qui s’entrainent déjà d’arrache-pied.

Le groupe de l'équipe fanion du SFC

Sauthier, Cadamuro, Lang, Wüthrich, Cespedes, Delley, Antunes, Mfuyi, Sarr, Berisha, Fabry, Alphonse ou Willie qu’on a pu reconnaître sont là aussi, et la première réunion des (environ 22) joueurs autour du staff prend son temps. Certainement, celui de l’enjeu à venir, une saison où le SFC s’est fixé l’objectif ultime, celui d’un accessit en Super League. Mais les doutes persistent, et on ne manque pas d’évoquer le cas Nsamé, dont on ne croit plus vraiment qu’il sera aligné avec les Grenat. Il se murmure qu’une dernière offre de 900'000 CHF pourrait être faite par YB, et que raisonnablement la direction du SFC ferait bien d’accepter…

On blague aussi sur Stevanovic, qu’on n’a pas encore vu en exercice, et on finit par se souvenir des grandes années avec feu Stéphane Paille, disparu récemment, ou encore un Igor Dobrovolski, magicien, qu’on imagine avoir pu emmener le FC Barcelone d’antan s’il n’avait préféré Servette et la vie parfois un peu délurée au goût de vodka menée au bout du Lac.

Entrainement des gardiens, et des joueurs un peu plus loin

Pendant ce temps les M21 se sont rapprochés, avec le toujours sympathique Patrik Baumann, qui a droit, comme plusieurs autres, à un entrainement individualisé. Le reste du groupe aspirant prolonge son travail au sol, avec pour plus grands spectateurs le Jura et les avions au décollage.
Le travail se poursuit, en jeux plutôt physiques basés sur l’accélération et les changements de rythme, et déjà une bonne demi-heure est passée. Le va-et-vient des joueurs M18 ou M21, du staff et autre personnel du club, des badauds, entretient une ambiance bon enfant, mais la distance et les "murs" sont là, ce qui précipitera un peu la fin de ce reportage.

Au 18 Juillet, il est assez clair qu’il y aura encore des mouvements dans le contingent servettien, à la fois en équipe première et chez les jeunes, et les ambitions annoncées ne sont probablement pas oubliées. Maintenant, à savoir si le club s’est organisé suffisamment sérieusement pour atteindre ses objectifs, seuls il nous semble les résultats pourront le prouver.

Le drapeau du club grenat flotte fièrement sous le ciel bleu

Rendez-vous donc nombreux samedi à 19h à la Praille, pour encourager nos Grenat.
Allez Servette !

Quelques autres photos prises lors de cette matinée :

N'entre pas qui veut

L'arrivée des joueurs, vue depuis derrière les grillages

Le travail au sol des M21, vers 10h

Le travail des gardiens de but des M21

Ciao
M

samedi 1 juillet 2017

Reprise à Champvent (1er Juillet 2017)

Le Servette FC dispute sa première rencontre amicale de la saison ce samedi face à un rival historique...

C'est à Champvent, près d'Yverdon, dans l'arrière pays vaudois, que Servettiens et Sédunois se retrouvent pour donner le coup d'envoi de leur préparation estivale, après quelques jours d'entrainement. Les effectifs sont remodelés, en particulier la formation genevoise qui voit arriver Sébastien Wüthrich et revenir Steven Lang, ainsi que débarquer le solide Sally Sarr en défense centrale.

17h, entrée des joueurs sur la pelouse de Champvent

Le coach Meho Kodro compte encore sur la plupart de ses cadres de la saison dernière, même si Tibert Pont est parti à Nyon, et les destins de Nsamé et Maouche sont pour le moins peu garantis à Servette. Le capitaine Sauthier, Cespedes, Fabry ou encore Gonzalez sont là pour démarrer cette partie, où les deux équipes ont aligné des effectifs de premier plan. Le fraîchement débarqué Willie Barbosa, attaquant brésilien de poche, attendra encore une prochaine occasion pour enfiler le maillot grenat.

Servette FC - FC Sion : 0-1 (0-0)
Préparation - 01/07/2017 - 400 spectateurs environ

Kodro est actif sur la touche, il s'adresse en espagnol à son effectif, n'hésitant pas à recadrer Fabry, pourtant auteur d'une prestation très correcte. L’entraîneur bosnien encourage aussi ses joueurs et assiste à une très belle entame servettienne.  Au début Wüthrich, mais surtout Lang, Alphonse puis Berisha, Vitkieviez ou encore les jeunes Lungoyi et Antunes donneront beaucoup de travail tout le match à Mitryushkin, l'excellent gardien russe des valaisans, et sa défense.

Scène de match de la 1ère mi-temps: Wüthrich, Cespedes, Lang etc.

Servette domine, Servette bouge, Servette a plein d'occasions, mais Servette ne conclut pas. En fin de rencontre, c'est même Sion qui finira par marquer; certes, un penalty de Konaté assez généreux, mais signifiant aussi un réalisme qui n'était pas genevois et qu'il sera pourtant impératif d'apprivoiser pour remplir les objectifs annoncés à Genève : la montée.

Le pénalty victorieux de Moussa Konaté, 0-1.

Un après-midi assez frisquet, mais très agréable du point de vue du football, et qui en appelle d'autres en ce début d'été sur le chemin de la construction d'une équipe cohérente, conquérante, et efficace.

Plein d'autres photos de cette rencontre :

Arrivée à Champvent

L'affiche du match

Echauffement des Valaisans

Vue du stade champêtre

Echauffement servettien

Arrivée des coachs, Pizzinat, Durmic et Kodro.

Attaque servettienne de 1ère période

Echauffement de Stauffiger (essai), Mfuyi et Caslei

Salatic et Schneuwly en 2e mi-temps

Entrée d'Antunes pour le SFC, en 2e mi-temps

Le banc servettien

Christian Constantin est là

Que la saison soit belle !

Ciao
M

dimanche 21 mai 2017

Servette s'assure la 3e place (21 Mai 2017)

34e et antépénultième journée de Brack.ch Challenge League 2016-2017

Sous un beau soleil printanier et plus de 20°C, le Servette FC reçoit le FC Wohlen ce dimanche 21 mai à 15h au Stade de Genève dans le cadre de la 34ème journée de championnat. Servette, 3e avec 53 pts, se doit de renouer avec la victoire qui lui échappe depuis cinq rencontres, face à un modeste 7e mais toujours redoutable adversaire zurichois. Meho Kodro composer sans Nsame, suspendu pour accumulation de carton jaune, et encore sans Cadamuro, blessé, ni Maouche, non-convoqué.

42e, événement : sortie de Tibert Pont.

Dans les rangs des supporters, les inquiétudes ont ré-émergé; on se pose la question de faire jouer davantage les jeunes pour préparer l'importante saison prochaine. Il est vrai que les Grenat ne peuvent plus rien espérer de cette saison. L'actualité de la veille en a même rajouté, puisqu'à la surprise générale a été annoncé le non-renouvellement de contrat du fidèle capitaine courage Tibert Pont, qui n'évoluera donc plus en Grenat la saison prochaine (lien). Triste...

Servette FC - FC Wohlen : 2-0 (0-0)
Challenge League - 21/05/2017 - 1746 spectateurs

Encore une surprise : pas de sono dans le stade pour ce match, la composition est donc déduite des joueurs présents sur le terrain et contre-vérifiée sur les réseaux sociaux : Pont et Mfuyi constituent la charnière centrale, flanqués de Faug-Porret et Sauthier, devant Frick, et derrière le duo Cespedes-Fabry en sentinelle. Libertazzi est titularisé, devant un milieu Vitkieviez, Berisha et Caslei,

14h57, présentation des joueurs.

Trop tendre sur le début de match, Servette laisse d'abord Wohlen être dangereux sur la vitesse et les imprécisions servettiennes. Progressivement, les Grenat se créeront quand même des occasions, comme à la 24e par Mati, malheureusement sanctionné pour une faute sur le gardien Kiassumbua. Après s'être équilibrée, la rencontre fait place à un pressing grenat de fin de première période, avec quelques accélérations dangereuses, sous la houlette d'un Vitkieviez en bonne forme.
Mais cela restera stérile et c'est un assez maigre 0-0 qui envoie les joueurs à la pause.

Celle-ci sera intervenue 3 minutes après la sortie surprise de Tibert Pont qui tenait bien sa place en défense centrale. Il semblerait q'il ait été touché.

A la reprise, Servette accélère, notamment par une bonne tête de Libertazzi à la 48e. mais Wohlen rétorquera autour de la 52e devant les buts de Frick. A la 57e c'est un raid puis un tir de Berisha qui entretiendra l'espoir des supporters servettiens, mais la balle passe loin au-dessus des buts des zurichois. Il y a aura ensuite d'autres occasions servettiennes, avec Libertazzi mais toujours mal conclues. Tout ceci entrecoupé de tentatives maladroites en contres pour les visiteurs. On notera quand même la bonne partie de Muslin, toujours là, pour stabiliser cette formation de Wohlen.

82e, Alphonse vient de libérer la Praille... Enfin !

Pendant le pressing servettien qui s'active, la Section Grenat n'oublie pas de scander des "Tibert Pont, Tibert Pont", en hommage à ce joueur clubiste comme il n'en existe plus beaucoup, comme à la 71e. Les accélérations servettiennes vont alors s'intensifier. Dès la 77e, Libertazzi reprend une belle volée sur le poteau. Puis à la 79e c'est Alphonse qui tente de dynamiter la défense et ne peut obtenir qu^'un corner. Sur le coup de pied qui suit, c'est Faug-Porret qui place une belle tête... mais de peu au-dessus.

A la 82e quand même, Alphonse, plus à l'aise en joker, parviendra à arracher un grand pont sur le gardien de Wohlen et à ouvrir le score, enfin. La célébration qui suivra se prolongera sur le banc, probablement en hommage encore une fois au courageux "soldat" Tibert Pont, sorti blessé. Vers la 87e, c'est ensuite Berisha qui combine avec Delley et qui double la mise. Ce 2-0 est mérité, et constituera la marque finale de ce match un peu trop tranquille en 1ère mi-temps.

En conclusion, Servette s'assure une 3e place méritée dans ce championnat plutôt difficile, notamment pour une équipe promue qui a fait évoluer son effectif et son staff au fur et à mesure de la saison.

Une douzaine d'autres photos de cette rencontre :

14h15, sur l'esplanade

Mati et Tibert à l'échauffement

Casléi et Cespedes, à l'échauffement

Libertazzi, Pont et Berisha, avant le match

L'annonce de la sono défaillante quelques minutes avant le match

Coup d'envoi, avec le capitaine Pont et Fabry.

Corner servettien de 1ère pérode


Célébration grenat sur le 1-0 devant la tribune Nord

La célébration continue avec le banc de touche, 82e 1-0.

87e, Delley combine avec Berisha qui donne le 2-0

L’étonnante pancarte des supporters du canton de Schwytz

Un grand bravo encore une fois à Tibert Pont, et Allez Servette !

Ciao
M